fbpx Press "Enter" to skip to content

L’histoire des sports de raquette

Les sports de raquette n’ont jamais été si populaires. Ils séduisent des publics très larges et divers pour leurs nombreux bénéfices. Ludiques, sports d’endurance et d’adresse, ce sont aussi des sports dits sociabilisateurs. Du volant à la balle en caoutchouc en passant par la table de ping-pong ou le mur de squash, les variantes sont nombreuses. Chacun de ses sports est le fruit d’évolutions au cours des siècles. Petit historique.

À l’origine, le Jeu de Paume

Le jeu de Paume est l’un des tout premier jeu de raquette. Il se développe en France à partir du XIIIè siècle. À cette époque, les joueurs n’ont pas de raquette mais jouent à mains nues. Ils se renvoient simplement une balle au dessus d’un filet. Les points sont alors comptés de un en un. Mais chaque fois qu’un joueur gagne un point, il a également le droit de se rapprocher du filet. De 15, 30 ou 40 mètres, ce qui a donné la façon de compter les points au tennis ensuite.

À l’origine, la paume se joue en extérieur. Puis apparaissent des courts couverts, en même temps que les joueurs se munissent de gants de cuir pour pouvoir frapper la balle plus fort. C’est au tout début du XVIè siècle que les joueurs utilisent une raquette pour la première fois. Après le battoir, une raquette pleine en bois, les joueurs développent le cordage en chanvre. Le jeu de Paume est extrêmement populaire et a pour particularité de toucher toutes les classes de la société d’alors.

Puis ses dérivés anglais

Les dérivés du Jeu de Paume se développent en Angleterre. Le squash a démarré par l’équivalent de “la balle au mur”. Des lycées frappaient une balle contre un mur chacun leur tour. Puis, d’autres anglais se sont ensuite prêtés au même jeu avec des raquettes, en comptant les points jusque 15. Sans grand succès, jusqu’à ce que le squash refasse son apparition sous la forme qu’on lui connaît dans les années 1920. 

C’est également en Angleterre que la première version du tennis est lancée en 1872. On joue d’abord sur gazon, sur l’équivalent d’un terrain de jeu de Paume qui sera breveté par Walter Clopton Wingfield. Le ping-pong apparaît à son tour comme la version miniature du tennis. On y joue d’abord avec de petites raquettes cordées lorsque le temps ne permet pas d’être en extérieur. 

Le badminton et son ancêtre chinois

Les origines du badminton sont en réalité multiples mais viendraient toutes d’Asie. C’est d’abord en Chine, il y a plus de 2000 ans, que l’on s’échange un volant en le frappant avec une partie du corps ou un instrument. Puis en 1873, des officiers anglais ramènent au pays une version indienne de cette pratique, la Poona. Ce sont eux qui rédigent ensuite les règles du badminton tel qu’on le connaît, en lui donnant le nom du château dans lequel ils ont joué pour la première fois !

Les commentaires sont désactivés.