Ce que vous vous êtes toujours demandé sur les tournois du Grand Chelem

La finale de Wimbledon dimanche marque la fin du tournoi et l’arrivée prochainement du quatrième et dernier des Grands Chelem : l’US Open. Mais pourquoi y en a-t-il quatre ? Pourquoi se déroulent-ils tous les ans en Australie, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis ? D’où provient l’appellation “Grand Chelem” ? Autant de questions auxquelles nous tâchons ici de répondre.

 

Le Grand Chelem, c’est quoi ?

Le Grand Chelem, c’est l’ensemble des 4 plus grands tournois de tennis du monde, regroupant les meilleurs joueurs de tennis. La saison débute avec l’Open d’Australie fin Janvier, se poursuit en France avec Roland Garros fin mai-début juin, continue au Royaume-Uni avec Wimbledon en juillet et se termine aux Etats Unis fin août-début septembre avec l’US Open.

Le Grand Chelem, c’est aussi une expression qui signifie pour un joueur le fait de gagner ces 4 tournois durant la même année. Seulement 2 joueurs et 3 joueuses ont réussi cet exploit : Donald Budge en 1938, Rod laver en 1962 et 1969, Maureen Connolly en 1953, Margaret Court en 1970 et Steffi Graf en 1988.

 

D’où vient l’expression Grand Chelem ?

L’expression Grand Chelem trouve son origine dans un autre sport, le golf. En 1933, John Kieran emprunte l’expression “Grand Slam” (équivalent anglais de Grand Chelem) au golf pour qualifier la performance du joueur de tennis Jack Crowford. Ce dernier a réussi à remporter les tournois d’Australie, France et Grande-Bretagne avant de finalement perdre le tournoi des Etats-Unis en finale. 

L’expression “Grand Chelem” revient sur le devant de la scène 5 ans plus tard pour saluer l’exploit de l’Américain Donald Budge qui s’est imposé en finale à chacun des 4 tournois si prestigieux.

 

Quelles sont les spécificités de chacun des 4 tournois du Grand Chelem ?

L’Open d’Australie a connu une histoire tourmentée. Avant de se jouer sur Plexicushion (depuis 2008), il s’est d’abord joué sur gazon puis dur.

Roland Garros se joue sur terre battue, surface considérée comme étant la plus difficile à jouer, en raison de sa lenteur, ce qui a pour conséquence de longs échanges et donc une fatigue plus rapide.

Wimbledon, plus vieux tournoi du monde (créé en 1877), a la particularité, en plus de se jouer sur gazon, d’exiger des joueurs de s’habiller en blanc.

Enfin, l’US Open se joue sur Decoturf, surface de jeu la plus rapide de tous les tournois. Il s’agit du tournoi qui a connu le plus de vainqueurs différents : 18 des 26 numéros un mondiaux masculins de l’histoire l’ont remporté au moins une fois.

 

Pourquoi se déroulent-ils en Australie, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis ?

Les lieux des tournois du Grand Chelem sont liés à l’histoire de la Coupe Davis, compétition internationale de tennis par équipes prestigieuse. Si les tournois du Grand Chelem se situent en Australie, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, c’est parce que ces pays sont considérés comme les terres du tennis, ayant toujours obtenu les meilleurs résultats à la Coupe Davis.

 

Un cinquième tournoi pourrait-il s’ajouter au Grand Chelem ?

Depuis de nombreuses années, certains ont tenté de casser la hiérarchie du tennis, en commençant par ajouter un cinquième tournoi au Grand Chelem. Cette idée a été proposée à plusieurs reprises par le président de la Fédération asiatique de tennis (ATF), l’Indien Anil Kumar Khanna. Mais la proposition a toujours été rejetée. Difficile de supprimer une tradition présente depuis plus de 80 ans.