Press "Enter" to skip to content

Rafael Nadal, l’Ogre de l’Ocre

Si on vous dit terre battue, normalement vous pensez presque instinctivement à Rafael Nadal, n’est-ce pas ? En effet, il est considéré comme le meilleur joueur sur terre de l’histoire du tennis. Malgré de très nombreux titres, il ne semble jamais vraiment rassasié, ce qui lui vaut ce surnom de “l’Ogre de l’Ocre”.

Avec 11 titres à Roland Garros, Nadal est le roi absolu de la terre battue et il n’est pas prêt d’être détrôné ….

Le joueur de tous les records

Au tennis, la terre battue est la surface la plus exigeante physiquement. Manier les effets et les glissades tout en conservant un mental d’acier sur ce terrain réputé lent est un art dans lequel Nadal excelle. Il est le seul joueur à avoir remporté 11 fois Roland-Garros, le tournoi le plus prestigieux sur terre. Il a 19 ans en 2005 lors de sa première victoire et il parvient même à gagner ce Grand Chelem cinq fois d’affilée entre 2010 et 2014, ce qui constitue également un record.

Mais ce n’est pas tout, il détient tout un autre panel de records personnels sur la terre ocre :

  • il a remporté 11 fois les tournois de Monte-Carlo et Barcelone
  • L’espagnol a gagné 86 matchs à Roland-Garros, dont 39 d’affilée
  • C’est le seul joueur à avoir remporté les trois Masters sur terre (Monte-Carlo, Madrid et Rome), puis Roland-Garros la même année, en 2010.
  • il détient le record de victoires consécutives sur une même surface, avec 81 victoires d’affilée sur terre battue.

Autant de chiffres qui font du bras gauche de Nadal une arme redoutable et redoutée sur le circuit ATP.

Le bras gauche de Nadal, une arme de destruction massive

Indétrônable, vraiment ?

Seulement, même les plus belles machines s’enrayent parfois. Il a fallu plus de quatre mois à Rafa pour gagner son premier titre de la saison 2019, une première depuis longtemps. Il vient de remporter le Master 1000 de Rome après être tombé aux portes de la finale à Monte-Carlo et Madrid, et avoir perdu en finale à Barcelone. Si cela reste de bons résultats, l’ogre s’est montré un peu en difficulté lors de certains matchs, au profit des nouveaux visages de la “Next Generation” comme ils sont appelés : Tsitsipas, arrivé en finale à Madrid après avoir éliminé Nadal en demi ou encore Thiem qui s’est octroyé l’ATP 500 de Barcelone et que l’on présente comme la relève du taureau de Manacor sur terre battue.

Depuis quelques années, le pire ennemi de Nadal est son propre corps à cause de douleurs au poignet et aux genoux, alors réussira-t-il à briguer sa 12è Coupe des Mousquetaires ? Novak Djokovic n’est pas en reste puisqu’il a récemment gagné le Masters de Madrid et a atteint la finale à Rome. Et puis cette année, il faudra aussi compter sur la présence du maestro Roger Federer, de retour sur terre battue après trois ans à faire l’impasse sur la saison de terre.

Le suspens est à son comble, à vos pronostics !

Les commentaires sont désactivés.